lundi 11 janvier 2016

Mon prochain livre s'intitule: Affect, émotion et expérience esthétique


Si toutes les étapes se passent rondement, cet essai verra le jour au printemps 2017.
Pour les personnes intéressées, en voici le résumé.


Résumé


Affect, émotion et expérience esthétique : de l’immersion interactive à la voix de l’événement propose aux lecteurs un dialogue entre les modalités affectives de l’art immersif et les lumières conceptuelles de la philosophie de l’expérience, entre vie et art.

C’est que l’art en tant que vie condensée et la vie avec ses épiphanies offrent des expériences esthétiques singulières où circulent divers affects et émotions. Si l’émotion envahit pleinement notre conscience, l’affect demeure en grande partie non conscient. Omniprésent, il marque la cadence. Il détermine la direction. Il souffle l’air du temps. Dès qu’on l’approche, il nous échappe. Il se laisse difficilement capturer sauf si le corps devient la cible de ses forces et de son énergie. Protéiforme, inchoatif ou évanescent, il favorise l’émergence d’un événement qui capture notre attention et élargit notre champ de conscience.  

Sous forme de récits et de réflexions, Affect et expérience esthétique explore ce processus affectif des dimensions immersives, interactives et réflexives.

L’introduction, Condensations immersives, brossse le contexte, souligne des bifurcations et lance des questions. Le chapitre 1, Expérience-événement-expérience, examine comment l’expérience fait événement et révèle les relations entre corps et affect. Un premier récit, Le devenir ému du corps cannellisé, porte sur une œuvre participative polysensorielle. Ensuite le chapitre 2, Affect ou émotion, décline leurs modalités respectives et propose comment cartographier l’expérience esthétique. Un deuxième récit, Aux premières loges de l’immersion néonatalogique, expose un événement extrême, l’accompagnement d’un bébé prématuré. Le chapitre 3, En incubation la vie ne tient pas qu’à un fil, analyse les enjeux de cette singulière immersion interactive ainsi que les montagnes russes de son déroulement affectif. Puis nous plongeons dans trois courants entremêlés en art actuel. Amorcé par le troisième récit, Submersions à 360º, le chapitre 4, Plongée immersive dans le virtuel, examine ce premier courant immersif et virtuel et explore des immersions en gravité altérée. Après le quatrième récit, Performances inter-intra-trans-actives, le chapitre 5, Navigation infra-active et projective, pénètre le courant interactif et projectif, examine la corporéité intra-active et soulève les modalités haptiques et synesthésiques de l’affect. Le cinquième récit, Dévoilons le mimétisme, sert de passerelle au chapitre 6, Flottement réflexif et intégratif, où nous trempons dans le bassin réflexif qui intègre les deux premiers courants. Chacun de ces courants a pour effet de nous dé-re-territorialiser. Enfin le sixième et dernier récit, L’émergence neutralisante de « Relaxe » favorisant l’absorption d’une chute, donne le ton du chapitre 7, La voix de l’événement, qui analyse le renversement de forces qui auraient pu être dramatiques. Après cette mise à l’épreuve de la boîte à outils conceptuels, en guise de clôture, le chapitre 8, Retournons le sablier, filtre les notions proposées au chapitre 1, à la suite de leurs inflexions dans la mise à l’épreuve des récits et des réflexions.

Ainsi cet essai constitue un événement en plein processus.

Somme toute, l’expérience esthétique ne connaît pas de frontières entre vie et art, plutôt des postures distinctes qui la modulent singulièrement. Les événements de la vie tracent la voie de l’expérience esthétique avec l’émergence parfois d’une voix tandis que l’art nous invite dans une plongée non sans risques dans les dimensions vitales condensées. Ce qui « fait événement », à travers les dimensions immersives, interactives et intégratives, prime dans l’écologie des corps, entre affect et émotion.


Descripteurs : agencement, affect, affect d’alerte, émotion, corps, force, qualité, intensité, expérience, expérience esthétique, événement, « faire événement », perception amodale, matrice expérientielle, concept sensible, sensibilité conceptuelle, concept intercesseur, dé-re-territorialisation, machinique, devenir, diagramme, cartographier, écologie, virtuel, immersif, intra-actif, infra-actif, trans-actif, projectif, réflexif, intégratif, mise à l’épreuve, voix de l’événement, processus, préhension, ingression, vie, art.

Aucun commentaire: